Connect with us
Donovann LEBOUC

Published

on

Les ados de The Society sont-ils tous morts, envoyés au purgatoire qui ressemble étrangement à la ville où ils ont grandi ? Ont-ils voyagé sur une autre planète ou dans une autre dimension ? Sont-ils en plein Truman Show, filmés à leur insu au sein d’une émission de télé réalité ? Ou alors carrément en plein cauchemar ? Les théories pullulent chez les fans de la série Netflix alors que le renouvellement pour une saison 2 se fait attendre, les laissant sur un cliffhanger insoutenable. Mais il y en a une qui semble plus vraisemblable que les autres, et pour plusieurs raisons.

Ainsi, le site The Portalist fait état de nombreuses similitudes avec le conte des Frères Grimm, Le joueur de flûte de Hamelin, qui n’est certes pas leur plus connu. Il évoque un désastre censé être survenu le 26 juin 1284 dans la ville de Hamelin en Allemagne. Hamelins, qui n’était autre que le titre de travail de la série avant qu’elle ne soit commandée par Netflix. Et qui n’est pas sans rappeler le nom de la ville fictive où elle se déroule, West Ham(elin). Deux gros indices qui sèment déjà le trouble.

Le conte raconte l’histoire d’un joeur de flûte qui débarque dans la ville de Hamelin, envahie par les rats, et qui propose son aide pour les en débarrasser. Le maire lui promet une belle somme d’argent en échange. C’est avec sa musique qu’il parvient à attirer les petites bêtes jusqu’à la rivière la plus proche, où ils se noient. Mais une fois le travail accompli, on refuse finalement de le payer. Il quitte alors la ville. Mais quelques semaines plus tard, il revient… sauf que cette fois, désireux de se venger, ce sont les enfants qu’il attire par le chant de sa flûte. Ils ne les noient pas, mais ils les entraînent dans une grotte sous une montagne, où ils disparaissent. Leurs parents ne les revoient jamais.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ENTERTAINMENT

Matrix : savez-vous d’où vient le code vert du film ?

Alors que le célèbre film des Wachowski fête ses 20 ans aujourd’hui, découvrez comment a été créé l’emblématique code vert qui défile sur les écrans de contrôle des personnages dans le film.

Donovann LEBOUC

Published

on

©Warner Bros.

Lorsqu’on pense à Matrix, véritable monument de la science-fiction réalisé par les Wachowski il y a aujourd’hui 20 ans, c’est cette pluie de mystérieux symboles verts qui vient en tout premier lieu inonder notre inconscient collectif, s’estompant peu à peu pour laisser place à d’incroyables combats de kung fu, à des bullet time et à des pilules bleues et rouges.

Mais d’où vient-il, ce code ? S’agit-il d’un langage complexe élaboré de toutes pièces pour les besoins du film ? D’une succession de caractères aléatoires générés par un programme informatique ? D’un alphabet imaginaire tout droit sorti de l’imagination des Wachowski ? Rien de tout ça !

En effet, ainsi que le révélait en octobre 2017 le designer Simon Whiteley (lors d’une interview pour le site cnet.com), ces lignes que l’on voit défiler sur notre écran lorsqu’on regarde la première scène de Matrix ne sont rien de plus que… des recettes de sushis ?!

©Warner Bros.

Après avoir refusé un premier design dont les caractères n’étaient pas assez traditionnels à leur goût, les Wachowski, qui souhaitaient obtenir un rendu « plus japonais, plus manga, »avaient alors fait appel à ce jeune artiste, ainsi qu’il le racontera plus tard en interview pour Wired. Époux d’une Japonaise, il était en effet susceptible d’obtenir des conseils auprès d’elle pour donner forme à ce nouvel alphabet.

Simon Whiteley est alors rentré chez lui et s’est mis à recopier manuellement les caractères qui ornaient les manuels de cuisine de son épouse. Après avoir fait défiler les lignes de code obtenues de gauche à droite, il a finalement décidé de pousser la logique jusqu’au bout et de les faire traverser l’écran de haut en bas, comme c’est traditionnellement le cas dans le format d’écriture japonais appelé tategaki.

« Le code de Matrix a été relativement simple à créer, » a-t-il déclaré, toujours pour Wired« Ce qui est étrange, c’est que parmi toutes les choses que j’ai conçues, celle-ci est restée la plus emblématique et la plus mémorable. »

Un procédé simple et efficace, donc, qui aura grandement participé à bâtir l’univers futuriste et révolutionnaire des Wachowski

Sources : www.cnet.com / Wired

Continue Reading

Tendance