Connect with us

SPORT

Wimbledon : Et de 100 pour Federer !

En battant Kei Nishikori ce mercredi, Roger Federer est devenu le premier joueur de l’histoire à remporter 100 matchs dans un même tournoi du Grand Chelem.

Morgane STUTZMANN

Published

on

©media365

Roger Federer est un peu plus entré dans l’histoire ce mercredi en dominant Kei Nishikori en quart de finale à Wimbledon. Avec ce succès, le Suisse est en effet devenu le premier joueur à remporter 100 matchs dans un même tournoi du Grand Chelem. L’ancien numéro 1 mondial avait gagné sa première rencontre sur le gazon londonien face à Christophe Rochus en 2001. Cette victoire face au Japonais permet également à Federer d’atteindre sa 13eme demi-finale à Wimbledon (sa 45eme tout Grands Chelem confondus), un record dans le tournoi londonien. Le vainqueur du dernier Masters 1000 de Miami a désormais rendez-vous en demi-finale avec Rafael Nadal. Avec 18 titres du Grand Chelem, l’Espagnol est celui qui talonne Federer (20) au nombre de tournois majeurs remportés.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SPORT

Toulouse signe un come-back de champion

Mené 36-7 à la mi-temps, Toulouse a signé un retournement de situation incroyable ce dimanche à Chaban-Delmas. Le club de la Ville Rose a balayé Bordeaux-Bègles en seconde période pour finalement remporter son match comptant pour la 25e levée de Top 14 (36-43). Le leader est certain de finir la saison régulière en tête du championnat, il anéantit également les rêves de phases finales des Girondins.

Morgane STUTZMANN

Published

on

Situé au 9e rang du classement, Bordeaux-Bègles possède un infime espoir d’accession aux barrages avant de recevoir le Stade Toulousain ce dimanche.

Pour parvenir à leurs fins, les Girondins ont besoin de dominer le leader devant leur public puis d’aller gagner à La Rochelle, l’actuel 7e, lors de l’ultime journée. Il y a donc de l’espoir. Et qu’y a-t-il de mieux pour se surpasser ? Un adieu probablement. Le stade Chaban-Delmas dit au revoir à son capitaine et meneur d’hommes, Baptiste Serin, qui évolue pour la dernière fois dans cette enceinte sous la tunique girondine avant de prendre la direction de Toulon. Et l’émotion laisse rapidement place à l’euphorie…

Les hommes de Joe Worsley sont inspirés du maillot à damier porté exceptionnellement ce dimanche en honneur à l’anniversaire des champions de France sacrés il y a 50 ans. Ils offrent un feu d’artifice offensif à leur public avec notamment un triplé de l’ailier Tilsley (8e, 29e, 40e). Les autres réalisations sont l’oeuvre de Pélissié (24e) et Ravai (37e). En dépit de l’essai de Tekori (12e), on pense que l’affaire est pliée à la mi-temps avec ce score fleuve de 36-7. Mais c’est sans compter sur l’état d’esprit revanchard du leader du championnat, qui avait dominé au match aller ces mêmes Bordelais sur le score sans appel de 40-0.

36-0 pour Toulouse en 2e période !

Le premier acte n’a pas plu à Ugo Mola qui réunit ses troupes sur la pelouse, sans passer par la case vestiaire, pour leur remonter les bretelles. Ce recadrage est agrémenté de trois changements dont la sortie de Dupont, suppléé par Bézy à la mêlée. Et cela transfigure le XV du Capitole ! Après un premier essai du talonneur Marchand (36-12, 45e), l’opération « remontada » est en marche. Si Bézy se montre déterminant quant à la distribution et l’accélération du jeu, un autre remplaçant se distingue. L’arrière du XV de France, Ramos, signe un doublé de belle facture en moins de dix minutes (57e, 66e).

Et que dire de Bonneval ? L’ailier haut-garonnais montre à son entraîneur l’étendue de son talent dès qu’il lui en offre l’opportunité. Le fils d’Eric Bonneval signe également un doublé, dont l’essai de la victoire (52e, 74e). Il porte son total personnel à neuf réalisations cette saison. Pas mal du tout pour un joueur barré par la concurrence d’internationaux tels que Huget et Médard. Finalement, des Toulousains méconnaissables en première période se sont sublimés pour infliger un 36-0 rédhibitoire à l’UBB au retour des vestiaires. Ce come-back incroyable assure à Toulouse de ne plus être rejoint par Clermont en tête au terme de la saison régulière. Il gâche également les adieux entre Serin et son public, privés mathématiquement de phases finales.

Continue Reading

Tendance