Connect with us

TECHNOLOGIE

Taïwan : il s’endort avec ses AirPods… et les retrouve dans son estomac

En s’assoupissant avec ses écouteurs sans fil sur les oreilles, un jeune homme a avalé l’un d’eux.

Lucas MOULIN

Published

on

©JOSH EDELSON AFP

Il a réussi à le retrouver à l’aide du système de géolocalisation d’Apple.

Ben Hsu, un recruteur de la marine taïwanaise, a vécu un réveil plus qu’insolite raconte le Dailymail (article en anglais). À son lever, le jeune homme s’est rendu compte que l’un de ses AirPods, les écouteurs sans fil d’Apple, avaitdisparu. Malgré une fouille appliquée des oreillers et des draps, l’appareil est introuvable.

En désespoir de cause, Ben Hsu a l’idée d’utiliserl’application de « tracking » de son Iphone pour localiser son AirPod. Le logiciel indique que l’oreillette se trouve près de lui. Très près.

Le Taïwanais fait alorsbiper l’AirPod à distance. Surprise : le son provient de son estomac.

Après avoir pris conscience de la situation, Ben Hsu se précipite aux urgences. Les médecins décident de lui administrer un laxatif. Un jour et un très long nettoyage plus tard, l’AirPod – environ 65 euros pièce – ressort par voie naturelle.

Le jeune homme explique au Dailymail qu’il n’a ressenti aucune douleur. Il raconte même avoir lavé puis laissé sécher son écouteur. Plus surprenant : l’appareil est toujours fonctionnel : « La batterie était toujours à 41% c’était incroyable », sourit Hsu. 

Heureusement pour le militaire taïwanais, la coque en plastique qui entoure le système électronique de l’oreillette lui a évité de se blesser, explique le docteur taïwanais Chen Chieh-fan.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

TECHNOLOGIE

Google le confirme, vos conversations avec Assistant sont bien écoutées

Google fait face à une controverse après qu’un média belge a révélé que des employés de la firme écoutaient des conversations entre les utilisateurs et son Google Assistant. Le but serait d’améliorer la compréhension des paroles par l’assistant personnel.

Lucas MOULIN

Published

on

©Google

Il y a quelques mois, Amazon se retrouvait au cœur d’une polémique quand le grand public a découvert que les conversations entre l’assistant vocal Alexa et son utilisateur étaient écoutées par des employés de la firme.

Aujourd’hui, c’est au tour de Google de se faire pincer pour les mêmes raisons. C’est le média belge VRT NWS qui a dévoilé l’affaire : des employés du géant du web écoutent les conversations que nous avons avec Google Assistant, même celles enregistrées par accident.

Des moments de vie transmis sans accord

Parmi les enregistrements récoltés par VRT NWS, il y aurait notamment des scènes d’une importante gravité enregistrées par accident. Par exemple, l’une des personnes écoutant les extraits a témoigné en disant qu’il avait entendu une femme qui semblait être en danger suite à ce qui s’apparentait, selon lui, à des violences physiques.

Bien que les extraits soient envoyés de manière anonyme sans informations sur la personne, les utilisateurs peuvent évoquer des informations personnelles dans les enregistrements audio comme leur adresse, leur nom, leur numéro de téléphone, etc.

Les enregistrements déclenchés par accident — suite à un faux positif par exemple — peuvent aussi transmettre ce genre d’informations que l’on ne voudrait pas voir tomber dans de mauvaises oreilles, ou tout simplement dans des esgourdes que l’on ne connait pas.

Une vidéo réalisée par VRT NWS résume leurs découvertes, la vidéo est en flamand, mais elle possède des sous-titres en anglais si vous voulez en savoir plus.

Continue Reading

Tendance