Connect with us

TECHNOLOGIE

Les emojis non genrés arrivent sur nos smartphones

Avec ces nouveaux emojis, Google entend simplifier leur usage, tout en apportant sa pierre aux évolutions sociétales.

Donovann LEBOUC

Published

on

©Google

De l’aveu même de Google, les emojis les plus populaires ne sont autres que les smileys, des visages neutres exprimant une émotion. La firme souhaite revenir aux sources avec des symboles non genrés, à la différence des centaines d’emojis disponibles sur nos smartphones, qui représentent des dessins aussi divers qu’un ouvrier ou une mariée. Auprès du site américain Fast Company, Google dévoile 53 nouveaux emojis, qui ne s’apparentent ni à un homme ni à une femme.

Ouverture et simplification

Ces emojis ne sont pas destinés à remplacer les symboles existants. Mais Google espère qu’ils se multiplieront à l’avenir: l’hypothèse de nouveaux emojis exclusivement non genrés est évoquée auprès du média américain. En plus d’une représentation plus ouverte des utilisateurs, les symboles “neutres” pourraient simplifier le choix de l’utilisateur au moment de choisir parmi les très nombreuses possibilités.

Les 53 emojis non genrés seront dans un premier temps disponibles sur les appareils de la gamme Pixel, dont Google commercialise quatre déclinaisons en France. Si les autres fabricants de smartphones Android le décident, ces représentations pourraient rapidement se démocratiser. Après, pourquoi pas, une annonce de la même nature chez Apple, à l’occasion de la présentation prochaine d’iOS 13.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

TECHNOLOGIE

Google le confirme, vos conversations avec Assistant sont bien écoutées

Google fait face à une controverse après qu’un média belge a révélé que des employés de la firme écoutaient des conversations entre les utilisateurs et son Google Assistant. Le but serait d’améliorer la compréhension des paroles par l’assistant personnel.

Donovann LEBOUC

Published

on

©Google

Il y a quelques mois, Amazon se retrouvait au cœur d’une polémique quand le grand public a découvert que les conversations entre l’assistant vocal Alexa et son utilisateur étaient écoutées par des employés de la firme.

[rml_read_more]

Aujourd’hui, c’est au tour de Google de se faire pincer pour les mêmes raisons. C’est le média belge VRT NWS qui a dévoilé l’affaire : des employés du géant du web écoutent les conversations que nous avons avec Google Assistant, même celles enregistrées par accident.

Des moments de vie transmis sans accord

Parmi les enregistrements récoltés par VRT NWS, il y aurait notamment des scènes d’une importante gravité enregistrées par accident. Par exemple, l’une des personnes écoutant les extraits a témoigné en disant qu’il avait entendu une femme qui semblait être en danger suite à ce qui s’apparentait, selon lui, à des violences physiques.

Bien que les extraits soient envoyés de manière anonyme sans informations sur la personne, les utilisateurs peuvent évoquer des informations personnelles dans les enregistrements audio comme leur adresse, leur nom, leur numéro de téléphone, etc.

Les enregistrements déclenchés par accident — suite à un faux positif par exemple — peuvent aussi transmettre ce genre d’informations que l’on ne voudrait pas voir tomber dans de mauvaises oreilles, ou tout simplement dans des esgourdes que l’on ne connait pas.

Une vidéo réalisée par VRT NWS résume leurs découvertes, la vidéo est en flamand, mais elle possède des sous-titres en anglais si vous voulez en savoir plus.

Continue Reading

Tendance